Le commerce équitable garantit :

  • un prix juste et rémunérateurs pour les producteurs
  • un partenariat commercial sur la durée
  • le renforcement des compétences organisationnelles et techniques des organisations de producteurs
  • le respect des conventions de l’Organisation Internationale du Travail
  • la protection de la biodiversité 

Pour nous, consommateurs, ce sont des produits identifiés grâce à 9 labels : Ecocert Equitable, Bio Equitable et Bio Solidaire par Bio Partenaire, Fair For Life, Fairtrade by Max Havelaar, Fair Trade USA, Forest Garden Products, Naturland Fair, Symbole Producteur Paysans, WTFO

Et en quoi c'est compatible avec l'environnement ?

Si le commerce équitable peut poser des difficultés du fait de la production et du transport des produits, tous les labels de commerce équitable intègrent dans leurs cahiers des charges des exigences particulières en matière de respect de l’environnement, qui diffèrent d'une marque à l'autre.

Cependant, tous sont encouragés sur les sujets suivants :

  • Modes de production durables : l’agriculture et l’agro-foresterie familiales, paysannes, sobres en intrants, et l’artisanat en petite quantité à partir de produits locaux, naturels, recyclés, préservent le tissu rural et périurbain.
  • Moyens pour préserver les ressources naturelles : les revenus du commerce équitable permettent aux communautés locales d’investir dans des productions vivrières, la protection de l’eau et des sols, des constructions écologiques, etc.
  • Garantie, certification : les cahiers des charges prévoient des critères environnementaux et de respect de la santé humaine de plus en plus stricts.
  • Transport par bateau : le fret maritime génère beaucoup moins de gaz à effet de serre que le transport aérien.
  • Filières courtes : l'expérience acquise permet d’adapter les principes du commerce équitable aux contextes locaux pour développer des filières courtes Sud-Sud ou Nord-Nord.
  • Consommation citoyenne : les initiatives de sensibilisation du grand public, des scolaires, et des collectivités encouragent une consommation responsable.
  • Plaidoyer politique : au niveau national et international, les acteurs organisent ou participent à des campagnes pour influer sur les causes de la crise écologique.

Une alternative : le commerce équitable français


La loi relative à l’Économie Sociale et Solidaire de 2014 autorise les acteurs économiques à utiliser la mention "commerce équitable" sur des produits français à condition que les principes fondateurs soient respectés, et qu'ils soient conformes à la charte du commerce équitable local.

Grands Chiffres : 80% des produits équitables en filière internationale sont aussi bio

En savoir + 

Source : Etiquettable

Logo  baseline