• Établissez une liste. Avant de partir, faites le tour de vos stocks et notez ce dont vous avez besoin. Vous éviterez ainsi les pots de crème fraîche en double ou une montagne de courgettes à consommer rapidement.
  • Mangez avant de faire vos courses. Quand notre ventre crie famine, nous avons naturellement tendance à avoir les yeux plus gros que le ventre. Résultat : c’est votre poubelle qui engloutit.
  • N’oubliez pas vos sacs et autres contenants. A chacun son style : sacs toujours prêts dans la voiture ou la sacoche du vélo, panier équipé dans l’entrée ou le placard … L’important c’est d’y penser !
  • Respectez la chaîne du froid. Commencez à remplir votre panier avec les produits conservés à l’air libre, puis les réfrigérés avant de terminer par le surgelé mis dans un sac isotherme.
  • Rangez votre panier avec bon sens. Les tomates cerise sous le pack de lait ? Évitez. Plus le produit est fragile et léger, plus il se trouve au-dessus du panier.
  • Evitez les achats d'impulsion. Vous êtes tenté par la promo-choc, la jolie tête de gondole ? Une question à se poser : allez-vous vraiment le manger ?
  • Favoriser les produits frais, de saison, labellisés et si possible locaux. Vos produits seront de meilleure qualité, ils auront plus de goût et une plus grande valeur nutritionnelle.
  • Adoptez le vrac pour la juste quantité. Privilégiez le vrac permet d’acheter seulement ce dont vous avez besoin : exit donc les 18 kg de carottes pour une personne solo.
  • Adoptez les moches. Autant que possible, ne boudez pas les fruits et légumes un peu tordus, moches ou non calibrés. Ils sont tout aussi bons et vous contribuerez, à votre échelle, à faire évoluer les standards de calibrage du légume « tout lisse ».

Source : France Nature Environnement