• Cuisinez ce qui va périmer en premier : c’est une mesure de bon sens, malheureusement pas toujours très bien suivie.
  • Calculez vos doses : au lieu de verser vos pâtes/lentilles/riz/pois directement dans la casserole, utilisez un verre doseur, une balance ou remplissez un verre pour connaître, au fil de vos tests, votre véritable consommation et ainsi cuisiner la juste dose.
  • Pensez à éteindre le four un peu avant la fin de la cuisson : l'inertie du four se charge du reste !
  • Ne pas jeter les restes : selon la quantité, ils pourront vous faire un autre repas, ou être incorporé dans une nouvelle recette.
  • Congeler ou faites des conserves : vous avez la chance d’avoir des kilos de haricots, cerises et autres fruits et légumes dans votre jardin ou vos placards ? Préparez des conserves afin de pouvoir les manger toute l’année ou congelez ces aliments et vos préparations alimentaires. Un bon moyen de prendre de l’avance en cuisine.
  • Conservez avec du sel, du sucre ou de l’huile : le sel est une solution de conservation ancestrale : vous pouvez déshydrater vos aliments avec les techniques de salaison ou tester le saumurage. Côté sucre, vous pouvez conserver des fruits et légumes en réalisant des sirops, confitures, gelées, pâtes de fruits ou encore des fruits confits. Quant à l’huile, elle peut servir d’isolant pour conserver vos olives, tomates séchées, champignons, aubergines, artichauts, pistou et autres petits fromages secs.
  • Partagez : vous avez vu trop large pour ce repas entre amis ? Offrez-leur de repartir avec doggy-bag.

 

Source : France Nature Environnement