• Différenciez-les deux appellations. La Date Limite de consommation, surnommée DLC mentionne « à consommer avant le... ». Elle marque une certaine limite sanitaire. A contrario, la Date de Durabilité Minimale, aussi appelée DDM (qui a remplacé en 2015 mais avec les mêmes caractéristiques, la date limite d'utilisation optimale ou DLUO), indique « à consommer de préférence avant le… ». Elle n’induit pas de risques pour la santé : ces produits sont donc consommables après.
  • En cas de léger doute sur des produits frais (viande, poisson, crèmerie,…), commencez par faire confiance à vos sens : observer, sentir peut vous éviter de jeter un produit de la veille mais aussi de consommer un produit périmé.
  • Adaptez vos courses, à ces dates : si vous comptez manger ce steak ce soir, peu importe que sa date soit au lendemain, n’est-ce pas? C’est toujours une denrée que le magasin ne jettera pas !
  • Produits secs : pas de panique. La date de durabilité minimale de vos produits secs est dépassée ? Pas vraiment inquiétant. Les produits secs et de nombreux condiments se conservent des mois après cette date.
  • Info yaourt : sachez qu’un yaourt dans son pot se conserve jusqu’à 3 semaines passées sa date de péremption, mais une fois ouvert, il faudra faire vite.
  • Notez les dates d’ouverture : il est ouvert depuis quand ce pot ? Depuis quand ces lasagnes traînent ? Pour ne plus douter, n’hésitez pas à noter les dates sur l’emballage ou vos beaux bocaux.
  • Zoom sur les promos de dernières minutes : de plus en plus de supermarchés proposent des réductions sur leurs produits arrivant à date, n’hésitez pas à faire ces économies si vous avez bien prévu de manger ces produits.
  • Le miel ne périme pas ! Vous pouvez vous régaler après des centaines d’années. Veillez cependant à ne pas prendre une version de miel coupée au sucre, qui ne réagit pas de la même manière…

 

Source : France Nature Environnement